L’école à l’air libre – Magazine Elle du 29 mai 2020

L’école à l’air libre – Magazine Elle du 29 mai 2020

Jeudi 14 mai. Premier jour de classe après deux longs mois d’enfermement pour les élèves de l’école élémentaire Caminando, à Menglon, dans la Drôme. Des retrouvailles « bizarres et joyeuses », s’accordent à dire les enfants lors de leur cercle de parole quotidien. […] Ici, ni larmes ni rappel à l’ordre tonitruant, mais un enchaînement fluide d’activités, un déplacement organique du groupe, de la mare à la serre, de la rivière aux tables de classe, disposées en cercle sous le grand frêne et les pruniers. Pourtant, la fondatrice de cette école laïque privée, Muriel Fifils, respecte à la lettre le protocole sanitaire de 54 pages transmis par l’Éducation nationale à tous les établissements de France, tout comme elle suit les programmes académiques.

Lors de la reprise post-confinement, l’école a reçu des journalistes du magazine Elle. L’occasion de mettre en avant les bienfaits des principes de l’école : immersion nature, observation, coopération, partage des responsabilités… Merci à Caroline SIX et à Laurence GEAI d’avoir contribué à semer les graines de l’école dehors et des bienfaits de la nature pour l’éducation des enfants !

Le reportage est dans le numéro 3884. Vous pouvez le commander en ligne ou télécharger le reportage.

Caminando lance son financement participatif

Caminando lance son financement participatif

L’aventure Caminando reste fragile dans son aspect financier, et la crise sanitaire due au coronavirus a tari plusieurs sources de financement. L’école a donc plus que jamais besoin d’aide pour pérenniser ce projet et lui permettre de s’épanouir davantage. Tous les soutiens sont les bienvenus !

Les fonds collectés permettront essentiellement :

  • d’aider à rémunérer les enseignants afin d’assurer un taux d’encadrement permettant une pédagogie de proximité,
  • de financer du matériel pédagogique,
  • de participer aux charges locatives de ce cadre épanouissant en pleine nature.

Bon à savoir : grâce à Klub-Terre, le fonds de dotation de l’association, les dons sont déductibles des impôts.

L’ objectif : soutenir la situation financière de l’école pour permettre aux enfants de recevoir une éducation qui fait sens dans le monde d’aujourd’hui et de demain.

Sortie du livre Une enfance en liberté

Sortie du livre Une enfance en liberté

Sous-titré ” Protégeons nos enfants du syndrome de manque de nature “, le livre est disponible en librairie depuis le 18 février 2020.

Le septième livre de Richard Louv est enfin disponible en français. C’est un best-seller international (sous le titre “Last child in the woods“), qui présente ce qu’il appelle le Nature-Deficit Disorder :  en restant toujours assis à l’intérieur sous une lumière artificielle, un manque inconscient se crée qui peut perturber le développement physique et émotionnel de l’enfant, et provoquer angoisses, troubles de l’attention, dépression, obésité. Le livre est préfacé par Muriel Fifils, directrice et enseignante pour l’école Caminando.

Couverture du livre Une enfance en liberté, de Richard Louv, préfacé par Muriel Fifils
L’école Caminando participe au projet Cap au Nord 2020

L’école Caminando participe au projet Cap au Nord 2020

L’école Caminando participe au projet Cap au Nord 2020 – l’école face au plus grand défi du XXIème siècle – avec d’autres écoles, de France et de Suisse.

C’est un projet pédagogique à l’échelle nationale avec le soutien de Philippe Meirieu chercheur et pédagogue reconnu, le parrainage de Nicolas Vanier et l’implication de l’OCE (Office for Climate Education) et de l’APECS France l’association des jeunes chercheurs et éducateurs des régions polaires.

Le projet ambitionne d’écouter ce que la Terre et les enfants nous réclament pour l’avenir du genre humain via une multitude d’actions et de coopérations pour les classes voulant faire partie du projet. En point d’orgue de cette année scolaire inscrite sur la coopération et le service entre les établissements partenaires et les nombreux chercheurs impliqués : une expédition autogérée au Groenland.

Cette expédition comportera vingt-quatre aventuriers dont dix-huit enfants, filles et garçons âgés de neuf à douze ans, deux enseignants, un cinéaste, une experte en communication animale…

Retrouvez toutes les informations sur la page dédiée au projet Cap au Nord.